Selon les recherches, il est estimé que 6 % de la population serait touchée par unLes Troubles psychiques trouble psychiques, et 27 % sera concerné un jour par un problème de santé mentale.

L’éventail des troubles mentaux est large, ils comprennent à la fois les maladies neurologiques (épilepsie, maladie d’alzheimer, ou autres) que psychologiques. Ces dernières sont parfois présentes dés l’enfance (trouble autistique, hyperactivité, trouble de l’attention) et d’autres débutent à l’adolescence ou au début de l’âge adulte (troubles bipolaires, trouble de la personnalité, troubles des conduites alimentaires). Enfin les troubles anxieux, l’insomnie, la dépression, l’abus de susbtances, l’anxiété généralisée, peuvent survenir à n’importe quel moment de la vie, de façon ponctuelle ou chronique.

Les troubles psychiques sont les première causes d’invalidité et le deuxième motif d’arrêt de travail. Les troubles mentaux altèrent de façon importante les relations sociales, personnelles et professionnelles. Ils ont un impact sur la qualité de vie du malade (précarisation, perte d’emploi, dé-socialisation…) et touchent également l’entourage ( incompréhension, détresse…).

La souffrance psychique touche toutes les populations sans distinction de sexe, d’âge et catégorie socio-professionnelle.

Comment les distinguer ?

Il n’est pas évident de mettre un nom sur un trouble mental, de distinguer un trouble anxieux, d’une dépression et un trouble bipolaire d’un trouble de la personnalité.

Pour ce faire, il peut être utilise de faire un bilan diagnostique avec un professionnel, au cour duquel des échelles diagnostiques validées scientifiquement peuvent être utilisées pour identifier un trouble mental. Ces échelles diagnostiques s’appuient sur une classification officielle, appelé DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), publié par l’Association Américaine de Psychiatrie. La classification internationnel CIM-10 est également couramment utilisée, développée par l’OMS.

Ces deux classifications permettent aux professionnels du monde entier de parler du même langage. Le psychologue et le psychiatre fondent le diagnostique sur l’entretien clinique qui permet de recueillir un certains nombre d’informations sur le trouble sa fréquence, ses conséquences et comment se manifeste-t-il au quotidien.

Comment soigner les troubles psychiques ?

Les psychothérapies occupent une place indispensables, en particulier pour comprendre l’origine, les facteurs déclenchants, les facteurs de maintien et permettant également d’apprendre à les gérer. Les thérapies sont souvent recommandées dans la prise en charge des souffrances psychiques. Il existe plusieurs courant, la thérapie cognitive et comportementale, la thérapie analytiques, la thérapie existentielle, la thérapie systémiques, et bien d’autres. Les études ont montré l’efficacité de la thérapie cognitivo-comportementale.

Prenons un exemple plus concret, la psychanalyse permet de comprendre pourquoi nous sommes anxieux, comment est né cette anxiété et la thérapie cognitive et comportementale permet de mettre en place des outils pour mieux gérer cette anxiété. La thérapie cognitivo-comportementale est centrée sur « l’ici et le maintenant ».

Dans certaines problématiques, nous pouvons utiliser des techniques de gestion du stress, d’affirmation de soi, estime de soi issues des thérapie cognitive et comportementale.

Vous avez d’autres questions ou des doutes ? Vous pouvez contacter le cabinet de psychologie pour prendre rendez-vous ou envoyez un email.