La thérapie Comportementale et Cognitive dite TCC

La TCC est une thérapie brève validée scientifiquement visant à modifier les pensées et les comportements dysfonctionnels par des pensées et des réactions en adéquation avec la réalité.

Le patient et le thérapeute travaillent conjointement pour identifier et comprendre ce qui semble poser problème, en s’intéressant à trois dimensions psychologiques :  les émotions, les pensées associées et les comportements. Cette approche Thérapie comportementale et cognitive Parispsychologique se concentre sur les difficultés du présent. Patient et thérapeute définissent des objectifs de la thérapie et le thérapeute proposent des techniques thérapeutiques personnalisées.

La TCC aide à progressivement surmonter et à dépasser les symptômes invalidants, tels les obsessions, les vérifications, les rituels, l’anxiété,  les évitements, les réactions agressives ou la détresse à l’origine de souffrance psychique.

Cette approche cognitivo-comportementale s’est répandue partout dans le monde, en raison de son efficacité validée par des études scientifiques. Elle est reconnue dans le traitement de diverses problématiques.

Concrètement dans la réalité voici ce qu’il se passe : dans une situation entrainant des émotions pénibles et déplaisantes, je vais avoir des pensées dites « automatiques » qui à leur tour vont provoquer des émotions pénibles, pour faire diminuer ou disparaitre ces émotions, je vais mettre en place des comportements. Certains comportements sont efficaces à court terme, car ils font diminuer les émotions pénibles, mais le problème n’est pas résolu et se maintient. Ces stratégies comportementales maintiennent les situations ou les difficultés actuelles.

Quels sont les objectifs des TCC ?

Carla De Sousa Psychologue clinicienne formée au TCC à Paris a pour objectif principal d’aider la personne à trouver et/ou retrouver son autonomie, des relations sociales et professionnels . La thérapie cognitivo-comportementale permet au patient d’être actif et de trouver des solutions à ses problèmes qui soient d’une plus grande efficacité que leur façon actuelle d’y faire face.

Patient et psychologue travaillent ensemble à :

  • Spécifier les problèmes présents (fréquence, intensité, durée, modalités d’expression…).
  • Déterminer les facteurs de maintien et conséquences sur le patient et son environnement.
  • Développer une compréhension commune des problèmes présentés par le patient.
  • Identifier comment ces problèmes se développent et affectent les modes de pensée, les comportements et les émotions
  • Déterminer les conséquences de ces problèmes sur le fonctionnement quotidien du patient.

Les 3 dimensions importantes en TCC

L’approche du problème est globale, le comportement humain est en perpétuelle interaction avec les émotions et les pensées, les TCC interviennent sur ces trois composantes :

Thérapie cognitive et comportementale Paris

Le comportement

En situation clinique, le thérapeute considère qu’un comportement dysfonctionnel (par exemple une phobie) a été appris dans certains contextes, puis maintenu par les contingences de l’environnement. Le thérapeute s’attache à remplacer le comportement inadapté selon le souhait du patient. Il définit avec lui les buts à atteindre et construit une stratégie adaptée qui favorisera ce nouvel apprentissage.

Les pensées automatiques ou cognitions

Aux techniques comportementales se sont ajoutées les approches cognitives, qui considèrent non pas le seul comportement observable, mais aussi les idées que se fait l’individu à propos de lui-même (« Je dois être parfait pour être aimé des autres ») et de son environnement (« Les autres doivent être justes »). Les cognitions sont des dialogues intérieurs rigides à l’origine d’émotions et de comportements. Les TCC interviennent dans la prise de conscience de ces pensées dysfonctionnelles et la recherche de solutions alternatives.

Les émotions

Ce n’est pas la situation vécue qui crée l’émotion (tristesse, joie, colère, peur… ) mais l’interprétation que l’on s’en fait. Les TCC interviennent dans la prise de conscience et l’identification des émotions afin de se les approprier.

Le patient apprend à observer, analyser, objectiver ses problèmes et leurs retentissements, pour finalement concevoir et construire des comportements alternatifs, qui ne déforment plus la réalité.

Comment se déroule une TCC ?

Le psychothérapeute  utilise une combinaison de techniques (cognitives et/ou comportementales) dont le but est d’aborder les pensées dysfonctionnelles, les émotions et les comportements. Le thérapeute et le patient travailleront en collaboration à la compréhension des problèmes individuels présentés avant d’identifier les objectifs de la thérapie et d’élaborer conjointement un programme thérapeutique. Ceci implique souvent que le patient utilise le temps entre les séances de thérapie pour mettre les choses discutées en entretien en pratique.

En utilisant les différents outils la personne apprend de façon progressive à :

  • A s’affirmer, en se confrontant aux situations anxiogènes ou stressantes par une habituation progressive à la situation.
  • A modifier ou à assouplir  les a priori et les idées obsédantes véhiculées par l’anxiété
  • Travailler à la restauration revalorisante de sa propre image, en reconsidérant ses réelles qualités et valeurs.
  • Lutter contre les conflits internes et les croyances anxiogènes (sources d’anxiété),
  • Chercher des moyens alternatifs, qui permettent d’identifier et corriger les pensées automatiques

Les comportements nouveaux s’acquièrent par le biais d’exercices faits au rythme de chaque individu, parfois d’abord en imagination, concrètement ensuite, sous forme de mise en situations de tâches habituellement déstabilisantes et difficiles.

Les techniques thérapeutiques employées varient selon les problématiques présentés et la demande de la personne.

  • Techniques d’exposition (expositions aux situations redoutées ou difficiles, expositions aux émotions, exposition avec prévention de la réponse…).
  • Techniques de mise en situation (jeux de rôle, exercices pratiques,..)
  • Techniques cognitives (restructuration, décentration,…)
  • Techniques de relaxation
  • Entrainement aux habilités sociales et à l’affirmation de soi

Constamment guidé, informé, encouragé, le patient effectue ces exercices, pendant et entre les séances, condition indispensable à l’élaboration de nouvelles cognitions et de conduites plus appropriées.

A qui elle s’adresse ?

Les études scientifiques portant sur l’évaluation de l’efficacité de la thérapie cognitive et comportementale ont permis de conclure l’efficacité de ces dernières pour différentes problématiques :

Quelle est la durée d’une TCC ?

La TCC est une thérapie brève allant généralement de 3 mois à 2 ans. Néanmoins, il est parfois nécessaire, en fonction de l’ancienneté et la gravité du trouble, de prolonger la durée de la thérapie.