Les émotions

Un émotion est brève toujours déclenchée par un évènement spécifique. Les émotions ont une fonction adaptative. Les émotions ont une qualité primitive adaptative, liée tant au passé de notre espèce en terme d’évolution qu’à notre histoire personnelle. On distingue 4 émotions de base : Tristesse, Colère, Joie, Peur.

Comment reconnaitre une émotion ?

C’est une agitation du corps, une agitation des pensées et une tendance à réagir (et non agir).

La vie est faite d’émotions, mais pourtant personne ne nous a appris à les comprendre et encore moins à les traverser. Les émotions passent par le corps, quelque soit l’émotion qui vous agite, elle s’exprime à travers votre corps. Les sensations ou les « signaux » ne sont pas les mêmes pour tout le monde, une même émotion, peut selon les personnes, donner lieu à n’importe qu’elle sensation dans n’importe qu’elle partie du corps. Le corps influence les pensées et vos pensées influencent votre corps.

Par exemple, la joie de partir faire un voyage se traduit psychiquement par des pensées agréables et physiquement par une sensation de détente musculaire. Les émotions déclenchent quasi systématiquement des sensations physiques (transpirations, rougeurs, chaleurs,..), des pensées, et des comportements.

Sans émotions, il serait difficile de voir si on est heureux, satisfait, amoureux ou content,… Nous ne serions que des robots avançant dans la vie, le regard vide, dépourvue d’expression. Les émotions sont multiples et variées, il n’existe pas de « mauvaises » émotions.

On distingue des émotions agréables, désagréables et neutres.

  • Les émotions agréables : Elles marquent la satisfaction des besoins, ce sont des émotions que l’on cherche à retrouver.
  • Les émotions désagréables : elles font souffrir à la mesure de notre insatisfaction. Généralement, elles sont évitées, refusées ou repoussées.
  • Les émotions neutres : Elles passent inaperçues parce qu’elles ne posent pas de problèmes particulier.

Ces émotions agréables, désagréables ou neutres, nous informent en continu sur ce que nous sommes en train de vivre.

Nous avons constamment des émotions, comme nous avons constamment des sensations.  La plupart des émotions peuvent passer inaperçues lorsqu’elles ne nous posent pas de problème.  C’est lorsqu’elles nous dérangent nous tentons de les arrêter ou de les transformer. Pourtant, qu’elles nous dérangent ou non, elle gardent le même rôle. Ces émotions désagréables ou dit « négatives » entrainent un malaise, ou un mal-être, venant témoigner du fait que quelque chose ne va pas dans la situation présente.

Le bien être ce n’est pas un « electroémotiongramme » plat, le bien être est constitué d’émotions agréables et désagréables.

Pourquoi avons-nous des émotions ?

Identifier ses émotions est essentiel pour s’adapter à son environnement. Les émotions informent l’individu sur la réalisation de ses objectifs et sur la satisfaction de ses besoins.

Les émotions ont pour utilité de mettre l’individu en mouvement. Elles sont une alerte permettant de s’adapter aux situations que l’on vit. Par exemple, la joie procurée par la vision d’un beau soleil, poussera cette personne à sortir de chez elle pour profiter du temps. Les émotions servent donc à informer des dangers et des opportunités que la vie nous offre.

Les émotions ont également une fonction de communication. Elles entrainent un ensemble de manifestations physiques (agitation, mimiques,..), habituellement perceptibles par l’entourage, qui se trouve ainsi informé de notre état. Les émotions peuvent être une aide dans les interactions avec autrui.

Les émotions peuvent avoir des conséquences sur la motivation d’un individu. Les émotions positives étant corrélées à un sentiment d’augmentation de l’énergie et de la motivation à surmonter les obstacles rencontrés. Elles sont ainsi utiles à la poursuite de buts.

Les études ont montré qu’un déficit dans l’identification et la régulation de ses émotions peut entrainer une souffrance importante (dépression, troubles alimentaires, troubles obsessionnel-compulsif, addictions,..)

Avant d’apprendre à réguler ses émotions, il est important de les identifier et de les comprendre.