Qu’est ce que la dépression ?

La dépression fait partie de la catégorie des troubles de l’humeur, comme la dysthymie et le trouble bipolaire. La dépression se caractérise par une tristesse, une perte d’intérêt importante, ainsi qu’une altération du fonctionnement générale de la personne (troubles de la concentration, perte d’appétit, perte de plaisir, insomnie, culpabilité importante, dévalorisation).

Une personne ressentant un mal-être à un moment donné dans sa vie ne souffre pas nécessairement de dépression. Le mal-être peut survenir lorsque l’individu doit s’adapter à une nouvelle situation, comme par exemple, le décès d’un proche, un dépression déménagement, une séparation amoureuse, un changement de travail,etc. Parfois, cette tristesse peut permettre à la personne d’évoluer et de mieux se comprendre. En revanche, si cette tristesse perdure et que le fonctionnement de la personne est altéré, il est possible que cet état ne soit pas passagé, la dépression commence à s’installer. C’est pourquoi, il est important de repérer les signaux cliniques de la dépression.

Quatre types de manifestations peuvent vous aider à identifier un état dépressif, ces symptômes doivent être présents pendant au moins 2 semaines :

  • Manifestations psychologiques
  • Une diminution de l’estime de soi, dont une tendance à la dévalorisation (« je suis nul, je n’y arriverai jamais », « tout ce que je fais ne sert à rien »,..). La personne présente des difficultés à se projeter dans le futur, pessimisme concernant l’existence en général et l’avenir.  Les prises de décisions sont difficiles par crainte de se tromper.

  • Manifestations émotionnelles
  •  La personne n’éprouve que désintérêt pour le monde qui l’entoure et une incapacité absolue à ressentir du plaisir et une tristesse constante avec des pleurs fréquents. On parle de douleur morale, d’anesthésie affective. Elle présente un sentiment de culpabilité importante ou regret de ses choix (« si je n’avais décidé de rester auprès de ma famille, les choses auraient été différente).

  • Manifestations physiques et cognitives
  • La pensée est ralentie, les idées sont pauvres. La personne ressent une fatigue, une perte d’énergie. Elle éprouve des difficultés à se concentrer et des trous de mémoires. On constate un ralentissement des gestes et une pauvreté de la mimique (qui donne à la personne un air figé). Troubles de l’appétit (peu ou trop d’appétit) avec changement secondaires de poids (le plus souvent amaigrissement ou parfois prise de poids). Une anxiété, une inquiétude exagérée. Sommeil perturbé (insomnies ou besoin de dormir plus qu’habituellement). Troubles physiques (douleurs corporelles, troubles digestifs, oppressions respiratoires).

  • Manifestations comportementales
  • Tous les actes de la vie quotidienne exigent des efforts démesurés. La personne préfère rester au fond de son lit (fatigue est déjà là au réveil). Elle se met généralement en retrait de toute vie sociale, elle se repli sur elle-même. 

Quelles sont les causes de la dépression ?

Il n’existe pas de cause précise pouvant expliquer l’apparition de la dépression chez une personne. Les causes sont multifactiorielles, à la fois biologique, psychologique et sociale.

Les études ont montré au niveau biologique, une altération de certains neurotransmetteurs, responsable de l’humeur, appelés sérotonine et noradrénaline . Une diminution de la sérotonine serait responsable de l’irritabilité, alors qu’une baisse de la sérotonine serait davantage associé au ralentissement psychomoteur, symptômes présent dans la dépression.
Les facteurs héréditaires ont également une influence dans l’apparition de la dépression. Les personnes dont les parents ont souffert d’une dépression, ont plus de probabilité de souffrir un jour de dépression, mais cela ne veut pas dire que la personne présentera nécessairement un épisode dépressif dans sa vie. Les facteurs héréditaires sont une facteur prédisposant mais non un facteur déclenchant.

Certains types d’évènements peuvent favoriser l’apparition de la dépression, comme la perte d’un emploi, une rupture amoureuse, le décès d’un proche ou des difficultés financières sont des situations pouvant déclenchées l’apparition d’un épisode dépressif. Néanmoins, la seule apparition de ces évènement ne peuvent pas état dépressif expliquer, à aux seuls le développement d’un état dépressif, car un même évènement n’est pas interprété et vécu de la même façon pour chaque personne. Ce n’est pas l’évènement en lui même qui déclenche la dépression mais la façon dont l’individu perçoit cet évènement et ce qu’il représente pour lui.

Certains aspects psychologiques apparaissent comme favorisant l’apparition de la dépression. Chaque individu interprète les évènements en fonction de ses schémas, et des situations passées. Une personne ayant tendance à se dévaloriser, une perception des situations, et de la vie négative, aura plus tendance à souffrir de dépression.

  • Bibliographie
  • Blackburn, I.M., Cottraux, J (2013). »Psychothérapie Cognitive de la dépression ». Masson
  • Cungi,C (1999). « Faire face à la dépression ». Retz
  • André,C; Lelord, F. (2003). «La force des émotions». Odile Jacob
  • André,C. Les états d’âme. (2011). « Un apprentissage de la sérénité». Odile Jacob
  • Mirabel-Sarron, C. (2002). « La dépression, comment en sortir ». Odile Jacob